Prix des savoir-faire Ancestraux des autochtones Indigènes

Pour les projets et les organisations axé·e·s sur les connaissances autochtones et traditionnelles.

Ce prix vise à célébrer et reconnaître le rôle des savoir-faire des anciens, pouvant jouer dans l’élaboration des approches et de modes d’être régénératifs. Nous vivons dans un monde en constante évolution qui est façonné par des structures coloniales et patriarcales oppressives (qu’elles soient historiques et actuelles).Ce prix honore la nécessité et la pertinence des connaissances écologiques traditionnelles et célèbre les pratiques ancestrales fondées sur la nature.

10000 £ seront attribués à cette catégorie. Ce prix 2021 a été fondé par Be The Earth.


Projets présélectionnés pour le Prix 2021

Associação Centro de Cultura Sabuká Kariri Xocó

De jour comme de nuit, les Kariri-Xocó doivent se battre pour leur propre existence. Leur territoire abrite un biome unique en son genre, rencontre entre la caatinga (le seul biome exclusif au Brésil) et la forêt atlantique. Leur village se trouve sur les berges de l’Opará, une rivière affluente du fleuve São Francisco. Malgré cette position, leurs plantes et leurs terres sont déjà desséchées, à cause des dommages subis par la rivière.

Le Centro de Cultura Sabuká Kariri-Xocó a pour mission de lutter pour préserver leur vie et celle de tous les êtres vivants sur ce territoire. Il rassemble les enfants, les jeunes et leurs aînés en une même communauté, comme le faisaient leurs ancêtres. Outre la préservation de leur culture, le Centro de Cultura Sabuká Kariri-Xocó met en place des jardins communautaires, où les plantes sont récoltées à des fins alimentaires par des groupes allant jusqu’à 100 personnes par jour. Le Centro de Cultura Sabuká Kariri-Xocó coordonne également l’organisation des Torés, de groupes de dialogue, de jeux, de parties de football et autres activités.

Le rêve du groupe est de permettre à la communauté de recouvrer sa mémoire ancestrale, de produire sa nourriture et de renforcer sa culture et son esprit d’unité grâce à un travail collectif. Il voit dans ce projet une formidable possibilité de survie pour le village et sa communauté, donnant à son peuple l’espoir de la résistance.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award

Fundación Pachamama

La Fundación Pachamama est une ONG de plus de 23 ans d’expérience, travaillant afvec les peuples autochtones d’Amazonie. Son but est de renforcer les organisations autochtones, défendre les territoires des peuples autochtones et promouvoir des modèles de développement alternatifs.

En partenariat avec les Nations autochtones d’Amazonie, la fondation a protégé des millions d’ares de forêts intactes faces à l’industrie pétrolière et autres industries extractives.

La Fundación Pachamama promeut l’Amazon Sacred Headwaters Initiative (ASHI), un nouveau projet dont le but est de protéger de façon permanente plus de 86 millions d’acres de forêts tropicales au niveau des cours supérieurs de l’Amazone, le río Napo et le río Marañon en Équateur et au Pérou.

L’ASHI aura pour but de rassembler les peuples autochtones, la société civile et les gouvernements dans le but d’établie une région bi-nationale protégée, où l’extraction à des fins industrielle serait interdite, et qui serait gouvernée en accord avec les principes autochtones traditionnels. Ce projet est le premier effort de planification holistique pour faire face aux problèmes clés qui affectent cette immense biorégion dans le bassin amazonien.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award
Photo: Fundación Pachamama

Informations sur les projets

Instituto Mesoamericano de Permacultura (IMAP)

L’Instituto Mesoamericano de Permacultura (IMAP) a été fondé en 2000 à San Lucas Tolimán, aux abord du lac Atitlán sur les terres mayas du Guatemala.

Il a été créé par un groupe Maya Kakchiquel souhaitant mettre à profit les espèces de plantes indigènes, la permaculture, l’éducation et les savoirs traditionnels autochtones pour générer une guérison sociale après 36 de conflits armés internes, qui ont eu pour victimes de centaines de communautés, déplacé des millions de personnes loin de leurs territoires et perturbé le partage de leurs cultures et connaissances ancestrales.

L’IMAP a été mis en place pour faire face, de façon exhaustive, aux problèmes de la pauvreté et de la malnutrition auxquelles les communautés autochtones font face dans le bassin du lac et à travers la région mésopotamienne. Ces communautés ont souffert de façon disproportionnée pendant la guerre, et ont été laissées largement dépossédées même après la signature de l’accord de paix. Le travail de l’IMAP vise à garantir à ces communautés l’accès aux terres, aux graines et à une excellente éducation en permaculture.

L’IMAP a formé plus de 10 000 agriculteur·rice·s à petite échelle sur les principes de base de l’agroécologie et de la conservation des graines, augmentant ainsi la capacité des communautés à s’adapter à la variabilité du climat. Dans le même temps, l’IMAP combat la malnutrition en promouvant la souveraineté alimentaire et en renforçant le marché local.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award
Photo: Instituto Mesoamericano de Permacultura (IMAP)

Informations sur les projets

Meli Bees Network

Le Meli Bees Network apporte un soutien régénérateur systémique dans les régions les plus menacées de l’Amazonie, en travaillant en partenariat avec les communautés traditionnelles locales, pour les engager dans un réseau de confiance connectant différentes communautés traditionnelles. Via ce réseau, les communautés peuvent interagir, partager leurs expériences et trouver le soutien nécessaire pour développer des pratiques de régénération.

Meli compte déjà des membres dans plus de 15 groupes de communautés traditionnelles en Amazonie (villages indigènes, quilombos et assentamentos). Le but du Meli Bees Network est d’en apprendre plus sur leurs histoires, leur réalité locale, leurs souhaits et leurs compétences, et de déterminer, à partir de là, les meilleures pratiques de travail. Meli permet aussi à ces groupes d’avoir accès au soutien technique et scientifique dont ils ont besoin, et aux outils nécessaires pour développer des bonnes pratiques ayant un impact socio-environnemental positif, par exemple des formations, de l’agroécologie et de l’apiculture locale.

Le but du projet est d’atteindre des centaines de communautés sur les cinq prochaines années, et de nouer des liens importants avec chacun de ces groupes.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award

Permatil Global

Permatil autonomise les populations grâce à des projets communautaires de permaculture depuis 2001. Le groupe a identifié le besoin urgent de régénérer l’environnement naturel du Timor oriental et d’assurer des revenus durables pour des communautés résilientes, tout en renforçant la culture locale et les savoirs traditionnels.

Son travail inclut:

  • La planification et la mise en place de projets de permaculture avec des communautés du Timor-Leste
  • La formation de futurs organismes de formation, notamment les ONG et les personnels du gouvernements, les leaders communautaires et les agriculteur·rice·s locaux, dans les domaines de la conservation de l’eau et des sols, l’agroécologie, l’agroforesterie, l’aquaculture et l’agriculture bio
  • La mise en place d’un réseau national agricole de souveraineté alimentaire
  • Des projets de restauration et de préservation de l’eau, visant à réhabiliter les sources d’eau et stocker l’eau dans les sols pour 174 communautés
  • La production de ressources éducatives timoraises, notamment des guides illustrés, des films, des posters et le Permaculture Guidebook from Timor-Leste (2008)
  • La réalisation du Tropical Permaculture Guidebook (2018), disponible en ligne à un prix fixable par chaque personne selon ses moyens
  • L’intégration d’un programme de jardins scolaires en permaculture dans le programme national pour les écoles primaires – une première mondiale
  • La défense d’un changement basé sur la permaculture auprès des gouvernements, du secteur privé et des communautés.

Permatil souhaite sensibiliser sur son travail dans la région, afin de montrer à d’autres groupes les avantages de la permaculture, et de les encourager à la pratiquer à leur tour – notamment par le biais de jardins scolaires dédiés, de la conservation de l’eau, de la plantation d’arbres et de projets de jeunesse « en action ». Le grouep souhaite également commencer à collaborer avec d’autres organisations sur des projets futurs.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award
Photo: Permatil Global

Informations sur les projets

Radio Savia

Radio Savia est un podcast narratif bimensuel où interviennent des activistes et guérisseuses latinoaméricaines d’origines variées (autochtones, noires, agricultrices…). Radio Savia a foi en la puissance transformatrice du partage d’histoires et d’expériences d’un point de vue féministe, décolonial, régénérateur et antiraciste. Ce podcast, qui agit comme une passerelle communiquant les différents défis auxquels font face différents territoires, cherche à créer une solidarité et un écho entre les différents mouvements sociaux se trouvant dans des situations similaires, afin d’amplifier la puissance de ces voix dans des contextes urbains.

Chaque épisode plonge les personnes qui l’écoutent dans une expérience sonore immersive, où les intervenantes partagent leurs parcours personnels et leurs relations avec elles-mêmes, leurs communautés et la planète. Chaque épisode explore la signification locale de « cuerpo-territorio » (corps-territoire), un concept développé par les communautés autochtones d’Amérique latine pour exprimer la relation profonde entre les êtres humains et la planète.

Les membres des communautés agricoles ou territoires autochtones locaux écoutent le podcast via Whatsapp ou des radios communautaires (où le contenu du podcast est devenu populaire), afin d’écouter des témoignages proches de leurs propres expériences de de vie – des voix qui ne sont habituellement pas entendues dans les médias conventionnels.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award

The Marginalized Mirror

The Marginalized Mirror will provide knowledge sharing around responsible investments in agriculture and food systems for the marginalized Ovazemba communities in Namibia to produce their own organic food through regenerative agriculture for resilience to climatic instability.The Marginalized Mirror souhaite fournir un espace de partage de connaissances à des fins d’investissements responsables dans les systèmes agro-alimentaires, pour les communautés Ovazemba marginalisées en Namibie, afin de leur permettre de produire leur propre nourriture bio grâce à des méthodes régénératrice, résilientes face à l’instabilité climatique.

L’impact actuel et futur du COVID-19 pour la communauté autochtone d’Ovazemba, aggravé par la dure réalité de la crise économique qui frappe toute la Namibie, ainsi que par les sécheresses récurrentes, est incommensurable.

La communauté dépend de la production agricole et d’élevage. Les sécheresses ont entraîné une pénurie de produits laitiers et de récoltes de plantes typiquement plantées lors de la saison des pluies.

Les restrictions de déplacements liées à la crise de COVID-19 empêchent les éleveur·euse·s de déplacer leur bétail dans des pays voisins bénéficiant de davantage de pluie, comme l’Angola, pour qu’il puisse s’y nourrir.

Le projet vise à proposer des formations en production de récoltes grâce à un système d’irrigation dédié, afin de produire suffisamment de nourriture pour les populations et le bétail et vendre les surplus pour générer des revenus. Le groupe souhaite soutenir un projet d’irrigation communautaire géré par des membres des membres des communautés autochtones Ovazemba, qui dirigeront ce projet de façon surable, pour eux·elles-mêmes et pour les générations futures.

The current and future impact of COVID-19 on the Ovazemba Indigenous community, compounded by the harsh reality of Namibia’s nationwide economic crisis, restricted movements, and recurring droughts, is immeasurable. The community depends on the production of crops and livestock. The droughts have resulted in the loss of sources of dairy products and traditional crops normally planted during the rainy season. With the restricted movement of people due to COVID-19 regulations, pastoralists are unable to head livestock to neighboring countries with better rainfall like Angola for better grazing pastures.

The project will provide training on crop production under an irrigation system to produce food and fodder for human and livestock production and sell the surplus for income generation. They aim to support a community-based irrigation project managed by Indigenous Ovazemba community members who will run the project sustainably for themselves and future generations.

  • 2021
  • Ancient and Indigenous Wisdom Award
Photo: The Marginalized Mirror

Informations sur les projets