Prix d’Influence

Ce Prix s’adresse à la catégorie suivante: Ce fonds est destiné à récompenser des associations et réseaux locaux, nationaux ou internationaux qui militent en faveur de la régénération dans nos politiques, dans nos réglementations et dans l’opinion publique.

Son but est de soutenir ceux qui œuvrent à changer le contexte dans lequel nous travaillons tous et à construire et à renforcer le mouvement de la régénération.


Gagnants du prix pour 2021

En 2021, trois lauréats se partageront un prix de 50 000 £.

Vous trouverez ci-dessous les gagnants et les autres projets présélectionnés.

Gagnant

Fambidzanai Permaculture Centre

Le Fambidzanai Permaculture Centre (FPC) a été établi en 1988 au Zimbabwe en tant que groupe pionnier pour une agriculture multifonctions et sensible au climat dans la région, notamment par le biais de méthodes comme la permaculture, l’agroécologie et autres pratiques responsables.

Au cours des 25 dernières années, les interventions du FPC ont facilité le développement de compétences et capacités dans les domaines suivants : agroécologie et agriculture certifiée bio, sécurité alimentaire, valeur ajoutée et traitement, et enfin consolidation du pouvoir des agriculteur·rice·s.

Parmi les succès du FPC, nous pouvons citer:

  • Un diplôme d’agroécologie délivré via un programme développé par le FPC, qui a permis de former des personnels du gouvernement sur l’agroécologie, et a contribué au développement des politiques d’agroécologie au Zimbabwe.
  • Le développement d’une Politique d’Agroécologie et agriculture bio comme proposition pour la transformation des systèmes alimentaires au Zimbabwe.
  • Le projet Renewable Energy Empowering Women Farmers, qui a permis l’autonomisation de plus de 12 000 bénéficiaires directes et indirectes.
  • Le développement d’institutions clés promouvant la permaculture, à savoir SCOPE, PELUM, NFN et AfFOREST.
  • Faire partie du Zimbabwe Seed Sovereignty Program (ZSSP) qui influence les politiques locales et sensibilise sur la conservation et les variétés patrimoniales.
  • Le développement d’une documentation spécialisée en agroécologie et d’un guide de bonnes pratiques d’agroécologie spécialisé pour certaines régions du Zimbabwe.
  • Création de la Zimbabwe Alliance for the Promotion and Practice of Agroecology (ZAPPA).
  • 2021
  • Influence Award

Gagnant

Gaza Urban and Peri-Urban Agriculture Platform (GUPAP)

La Gaza Urban & Peri-Urban Agriculture Platform (GUPAP) a pour but d’améliorer la résilience, développer les capacités institutionnelles et soutenir la collaboration au sein de ses organisations communautaires (Community Based Organisations) qui comptent 80 membres, notamment par le biais, d’une part, de campagnes encourageant à faire changer les politiques en place, et d’autre part, d’un partage de connaissances, expériences et success stories aux niveaux local, régional et international.

Le travail de la GUPAP a été pensé en réponse au contexte de crise prolongée dans la région de la bande de Gaza, où les opportunités économiques sont fortement limitées et l’agriculture urbaine n’est pas suffisamment reconnue dans les politiques, réglementations et plans locaux.

La GUPAP est membre actif de 6 réseaux nationaux, régionaux et internationaux, ainsi que de groupes de travail, notamment un consacré à la représentation pour l’Asie occidentale ainsi que l’Arab Network for Food Sovereignty, qui fait partie du Civil Society Mechanism (CSM) du comité de souveraineté américaine des Nations Unies (UN-CFS).
Au fil des années, la GUPAP a:

  • Facilité la mise en place de cinq politiques de développement de l’agriculture urbaine et périurbaine orientée vers le marché local, notamment via une campagne défendant les droits des agripreneuses urbaines. La GUPAP a réussi à mettre en place et consolider un safe space d’échange et d’influence, le premier de ce type en Palestine, appelé l’Urban Women Agripreneurs Forum (UWAF);
  • Promu la souveraineté alimentaire et l’agriculture urbaine familiale comme stratégies pour améliorer la résilience des communautés agricoles en situation de crise prolongée;
  • Travaillé avec des institutions gouvernementales et non-gouvernementales pour réfléchir à l’intégration possible de l’agriculture urbaine à fins locales dans les stratégies nationales et les institutions nationales;
  • Facilité la participation des acteur·rice·s de la chaîne de valeur, notamment les producteur·rice·s à petite échelle, pour qu’ils·elles puissent avoir leur mot à dire dans ces stratégies.
  • 2021
  • Influence Award
Photo: Gaza Urban and Peri-Urban Agriculture Platform (GUPAP)

Informations sur les projets

Gagnant

Landworkers’ Alliance

The Landworkers’ Alliance (LWA) est un syndicat d’agriculteur·rice·s, cultivateur·rice·s, sylviculteur·rice·s et autres travailleur·euse·s agricoles, démocratique, local et dirigé par ses membres, fondé en 2012 au Royaume-Uni. Mis en place pour combler les lacunes en termes de représentation des travailleur·euse·s agricoles pratiquant l’agroécologie à petite échelle au Royaume-Uni, ce groupe a pour mission d’améliorer les conditions de vie de ses membres, en établissant un meilleur système d’alimentation et d’exploitation des sols pour toute personne travaillant dans l’agroécologie, ainsi que de sécurité alimentaire et de foresterie durable, pour plus de justice sociale et environnementale.

Au niveau des politiques et de la gouvernance, le groupe développe et défend des instruments légaux et politiques destinés à protéger et développer les changements nécessaires pour la société qu’il cherche à construire.

Les succès du groupe incluent:

  • Des changements de politiques aux niveaux local et national, notamment la reconnaissance et l’inclusion de l’agroécologie dans la UK Agriculture Bill (récente législation britannique relative à l’agriculture).
  • La défense et le soutien de ses membres et la mise en place d’événements d’échange et de formations entre agriculteur·rice·s, ainsi que l’ouverture d’opportunités de mentorat ou de stages.
  • Faire partie du collectif Climate Justice lors de différentes COP, et représenter La Via Campesina (dont elle fait partie depuis 2013) à l’international.
  • 2021
  • Influence Award


Also short-listed

Associação de Jovens Guerreiros Guardiões da Floresta

L’Association of Jovens Guerreiros Guardiões da Floresta a été fondée en 2011 à Marechal Thaumaturgo (Brésil), pour travailler à la formation et aux qualifications de jeunes travailleur·euse·s et leaders aux systèmes d’agroforesterie, en combinant une diversité de plantes, arbres fruitées et bois dur, tout en assurant un équilibre des ressources naturelles nécessaire pour protéger la nature au profit des générations futures.

Autrefois, trouver de quoi s’alimenter dans la région n’était pas difficile : l’abondance régnait. Mais au fil du temps, différentes espèces d’arbres, de poissons et d’autres animaux ont commencé à disparaître. La destruction graduelle de la forêt, causée par la consommation humaine, a débouché sur une crise alimentaire qui, comme l’explique le groupe, « inquiète toutes les personnes qui vivent à proximité de la nature ».

L’association se concentre sur la régénération de ces régions dégradées, en reboisant avec des arbres originaires de la région. Elle investit également dans la production écologique diversifiée, par exemple via l’apiculture ou la gestion des animaux sauvages. Le groupe a développé un planning écologique pour le présent et l’avenir de sa municipalité et de notre planète.

  • 2021
  • Influence Award

Bloom Network

Bloom Network est une communnauté internationale de personnes et projets en faveur de cultures régénératrices. Par le biais de rencontres et d’actions sur le terrain, les entités locales de Bloom développent leurs capacités et relations à travers différents mouvements, dans le but de générer du changement social positif. Bloom Network aide également le grand public à connaître ces mouvements et y participer. Le groupe vise à atteindre ensemble l’équité sociale, la sécurité alimentaire et la restauration climatique, et utilise notamment l’art comme moyen de trouver un terrain d’entente.

L’organisation Bloom Network a été créée en 2016, dirigée par des pairs de façon à avoir des leaders sur le terrain, qui ont des relations réelles avec les communautés, et capables de co-diriger leur travail ensemble tout en partageant leurs ressources afin d’atteindre leurs objectifs de régénération.

Bloom Network a rassemblé 30 000 participants et établi environ 50 sections locales sur six continents. Plus de 50 initiatives ont été mises en place par les sections de Bloom Network, par exemple plusieurs festivals publics en faveur de l’entrepreneuriat alimentaire et régénérateur/holistique à l’échelle locale, qui rassemblent à chaque édition plus de 10 000 participants ; ces festivals ont pour but d’améliorer la connectivité dans les régions où ils ont lieu, et célébrer les économies locales.

  • 2021
  • Influence Award
Photo: Bloom Network

Informations sur les projets

Commonland

Le projet Commonland a été fondé en 2013 par des spécialistes et investisseur·euse·s internationaux·ales, dans le but d’amorcer le développement d’une économie de restauration des paysages. Commonland vise à fournir un cadre pratique qui permettrait de faire la transition vers une économie basée sur la restauration des paysages naturels et agricoles.

Commonland vise à réaliser 4 restaurations (4 returns) dans 3 paysages différents, sur une période de 20 ans. Son projet 4 Returns Framework vise à transformer les écosystèmes dégradés via un focus de restauration sur 4 axes mesurables : santé des sols et de la biodiversité, sécurité et emploi, inspiration et espoir, et revenus financiers durables. Cette approche flexible fonctionne dans n’importe quel écosystème, prend en compte l’ensemble du contexte local et vise à restaurer la biodiversité tout en établissant des modèles d’entreprises durables.

Pour ce faire, Commonland apporte son soutien dans des domaines clés comme la mise en place pratique, l’influence sur les politiques, la mobilisation de fonds et un travail avec tous les partis impliqués, afin d’obtenir une vision à long terme pour les paysages.

  • 2021
  • Influence Award
Photo: Commonland

Informations sur les projets

Extinction Rebellion Youth Solidarity

Extinction Rebellion Youth Solidarity lutte pour la libération, en tant que groupe environnemental dirigé par des jeunes, et pratiquant activement la solidarité. Le groupe a pour but de résister au suprémacisme blanc, à la dominance hétéropatriarchale, à l’impérialisme, au spécisme et à toutes les formes d’oppression, en solidarité avec les communautés autochtones et locales.

Extinction Rebellion Youth Solidarity a émergé d’un travail de groupe pour une mobilisation des jeunes basée sur la solidarité. Le groupe a mis en place des actions, événéments et campagne, dans le but de répondre à la question suivante : comment bien vivre et résister, tout en entreprenant un parcours de désapprentissage des états d’esprits oppresseurs, et de représentation de la non-violence?

Les succès du groupe incluent:

  • Une exploration de la décolonisation dans l’éducation et l’environnementalisme, avec l’aide d’éducateur·rice·s locaux·ales et de chef·fe·s maasaï
  • Sa collaboration à un événement éducatif de 5 jours à l’Imperial College London, appelant à décoloniser, décarboniser et démocratiser.
  • Son influence dans une affaire judiciaire au Brésil, en faveur des droits de la communauté Guaranì Mbya, en organisant une lettre ouverte à l’intention du juge.
  • La production et dissémination du manifeste Climate Crisis is a Racist Crisis au sein de XR UK.
  • Le projet Organized The Future of Conservation: COP26 and Beyond, qui implique 5 leaders autochtones et de communautés locales, en Afrique et en Abya Yala.
  • 2021
  • Influence Award

Karambi Group of People with Disabilities

Le Karambi Group of People with Disabilities (KaGPWD) autonomise les personnes en situation de handicap, ainsi que leurs familles et les communautés dans le district de Kasese empowers persons with disabilities, their families, and communities in Kasese, en se battant pour l’inclusivité et la justice dans le développement durable de la communauté. Fondé en 1995 par un groupe de personnes en situation de handicap, en réaction d’une part à la discrimination, l’isolation et l’exclusion dont souffrent les personnes en situation de handicap, et d’autre part à la crise de gestion de l’environnement en Ouganda.

Le groupe utilise cette approche holistique de développement communautaire pour atteindre les objectifs suivants:
Autonomiser les communautés grâce à des principes, pratiques et éthiques de permaculture;
Assurer que les enfants et jeunes en situation de handicap bénéficient d’une éducation leur permettant de briser le cycle d’analphabétisme et de pauvreté;
Assurer que les personnes en situation de handicap ont accès à des services de réhabilitation abordables, des soins et des moyens justes de participer aux activités de développement;
Assurer un accès abordable à l’eau potable, l’assainissement et l’irrigation;
Soutenir l’autonomisation des personnes en situation de handicap par l’entrepreneuriat.

Le groupe a formé 2450 personnes à la permaculture, l’agroforesterie et la régénération ; 85% de ces personnes pratiquent déjà la permaculture, l’agroécologie ou l’agriculture régénératrice. Le groupe a également réalisé quatre sondages géotechniques communautaires bénéficiant à 2300 foyers, restauré environ 24 hectares de terrain et continue de produire de la nourriture bio dans son jardin-forêt de 2 hectares.

  • 2021
  • Influence Award

La Junquera

La Junquera est un village-ferme bio en train d’être transformé en pôle d’agriculture régénératrice dans la région sud de l’Espagne. La ferme de La Junquera abrite une communauté d’entrepreneur·euse·s, de cultivateur·rice·s dévoué·e·s, d’étudiant·e·s et d’académicien·ne·s. Le but est de développer La Junquera pour en faire une ferme régénératrice, en mettant en place des pratiques de régénération, en revitalisant le village et la communauté locale, en générant de l’activité économique et en restaurant les zones naturelles dégradées tout en tenant compte de la fertilité des sols, la gestion de l’eau et la biodiversité.

La ferme de La Junquera et son Académie de régénération (qui propose des cours et des ateliers), qui couvrent un total de 1100 hectares, coexistent en symbiose : la ferme favorise le bon état des sols et des infrastructures, tandis que l’Académie de régénération aide la ferme à prendre de meilleures décisions pour restaurer les paysages et la biodiversité tout en faisant un profit durable.

La Junquera a reconstruit le village à partir de ses ruines, pour donner plus d’espace de vie, d’apprentissage et de travail aux entrepreneur·euse·s et aux jeunes, afin qu’ils·elles puissent restaurer les écosystèmes dégradés, à la fois dans la ferme et dans les communautés avoisinantes.

  • 2021
  • Influence Award

Permayouth

Permayouth identifie les multiples crises auxquelles nous faisons face à travers le monde, et crée des espaces responsables poir la jeunesse, afin qu’elle puisse créer des liens et acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour vivre et pratiquer la régénération à l’échelle de la planète et en la respectant.

Depuis ses origines, qui remontent aux Marches pour le climat et aux actions Extinction Rebellion de 2019, Permayouth est passé de communauté d’apprentissage de la permaculture dirigée par des jeunes à un mouvement international connectant et inspirant les jeunes (et leurs allié·e·s) sur les six continents. Permayouth s’adresse aux politicien·ne·s, influenceur·euse·s, auteur·rice·s, scientifiques, célébrités et dirigeant·e·s communautaires à travers le monde. Ses membres sont d’origines très diverses, allant des villes aux camps de réfugié·e·s en passant par les écovillages et réserves autochtones, dans l’ensemble des hémisphères nord et sud.

Le groupe Permayouth est déterminé à assurer que la jeunesse a accès à des formations en permaculture, bénéficie d’un soutien pour mettre en place des réponses localisées, et est intégrée dans la réimagination d’un avenir dans la perspective de la permaculture. Permayouth propose des festivals mensuels, des programmes d’arts, des rencontres, des ateliers, une plateforme et un podcast accessibles à sa communauté à l’international, des sections régionales et des hubs locaux, entre autres choses. Le groupe a récolté des fonds pour permettre à plus de 300 jeunes réfugié·e·s d’obtenir un certificat en permaculture, accompagné de graines et d’outils nécessaires pour les cultiver.

  • 2021
  • Influence Award